tonight the streets are ours

the other day we went kiteflying, yesterday we cycled through an awesome storybook stretch with feathery trees abov, crunchy leaves below. i am certain nothing beats cycling through a pile of crunchy leaves with wind through your sticky hair, specs sliding down your sweaty nose (otherwise tucked into my shorts pocket), your fingers tired from gripping the handlebars, the sweltering sun beating down on your hands and face, singing nationalday songs on the top of your lungs. the neverending road which ended way too early !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :